Pour mes références professionnelles cliquez sur l'onglet "site professionnel" Symphonie | Jean-François Valantin

Symphonie

2012 - Hotel Sofitel, Philadelphie

Mon attirance vers la photo abstraite a commencé par hasard grâce à une photo floue, une photo de Paris sous la neige, une photo « ratée » à priori…Manque de lumière, vitesse trop lente, léger "bougé" avaient créé ce flou qui sublimait à mon goût le paysage.
L'image était à mi chemin entre photographie et peinture, entre réel et onirique et donnait au paysage une nouvelle dimension plus artistique.
Par les combinaisons du hasard j’avais créé un effet impressionniste, je voulais le reproduire ...

Après une longue période d'essais, le flou m'est devenu familier ce qui m’a permis de gagner le grand prix du flou artistique de Chasseur d’Images (le leader de la presse photographique en France).

Un soir en rentrant chez moi dans la banlieue est de Paris, j’ai pris une série de photos du périphérique (un boulevard circulaire sinistre qui entoure Paris) et je me suis rendu compte que l’on pouvait créer des figures abstraites en utilisant la technique de la vitesse lente. J’arrivais ainsi à « sculpter » la lumière et à dessiner des figures qui m’évoquaient des notes de musique …
Ma technique avait évolué de l’impressionnisme vers une approche résolument expressionniste.

Je suis alors retourné à plusieurs reprises à la tombée de la nuit le long de ce périphérique sans âme. Chaque shooting était l’occasion de créer de nouvelles figures lumineuses et musicales en rupture totale avec cet univers glauque d’autoroutes urbaines, passage incontournable des parisiens stressés.
Mon appareil photo était devenu une sorte de baguette magique et me permettait de transformer la laideur urbaine en oeuvre d’art.

Mes nuits photographiques se sont ainsi transformés en « Symphonie urbaine ».
 



Top